Torrent9

..

Logiciel garmin forerunner 210

Telecharger logiciel garmin forerunner 210

Aide


Vous devez vous inscrire afin de télécharger
Veuillez créer un compte gratuitement sur Torrent9 pour accéder aux téléchargements illimités et au streaming !

Je vous propose aujourd’hui mon test de la montre GPS Garmin Forerunner

Pour vous situer le contexte de ce test, j’ai possédé et utilisé pendant plusieurs mois un modèle de montre Garmin supérieur en gamme à celui présenté dans la suite, la mais aussi plus ancienne, plus performante et plus volumineuse.

Elle m’allait parfaitement et était très complète (trop ?) mais présentait quelques défauts (molette tactile, épaisseur, design) qui, à la longue, devenaient gênants pour une pratique intensive comme la mienne soit une utilisation quasi-quotidienne.

Il se trouve que j’ai perdu cette montre dans les transports. Beaucoup trop grosse pour être portée avec un pull ou un manteau, et pas franchement esthétique, autant se l’avouer, je la rangeais dans la poche extérieure d’un sac à dos. Ce qui devait arriver arriva, en rangeant quelque chose en poche extérieure et en refermant mal, la montre est tombée quand je marchais ou courais pour attraper le bus ou le métro&#;

Cette montre est donc arrivée en palliatif à ce manque tant on s’habitue à se monitorer de partout. Je remercie encore autumnrock.be pour le cadeau remporté lors d’un concours sur leur site.

Après une vingtaine de sorties en course à pied et à vélo, je vous livre donc ici mes impressions sur la montre Garmin Forerunner

L’aspect extérieur

La montre est épaisse et son bracelet couvrant est assez rigide jusque sur le bord du poignet, ensuite, on retrouve un bracelet traditionnel en polyuréthane pas désagréable.

Le bracelet est d’ailleurs bien aéré ce qui est bien vu pour ne pas créer trop de transpiration sur le poignet comme pour ne pas s&#;embourber ou trop rattraper les saloperies si on l’attache à un cintre de vélo par exemple.

L’aspect mat est classieux et le fait que ce soit une montre GPS est discret. Seule la marque rappelle qu’il s’agit bien d’une montre GPS et elle est inscrite discrètement.

Les 4 boutons sont parfaitement intégrés à la montre et sont fermes sans pour autant détruire le doigt quand on les utilise. Parfait pour ne pas se déclencher intenpestivement pendant l’effort ou un enlevage de veste ou de maillot mais suffisamment pour être appuyés en courant ou en roulant sans se prendre la tête.

Le bouton de menu/fonctions est repérable directement par sa couleur argentée alors que tous les autres sont teintés dans la masse.

D’ailleurs, grand merci à Garmin d’avoir oublié la bague tactile de la sur ce modèle.  Le sensitif sur un tel objet est horrible à utiliser.
Je pestais contre ma à cause de ses comportements erratiques à ce niveau-là et devoir frotter, toucher, effleurer une bague tactile quand on court pour changer d’affichage rend dingue.

Ici, rien de tout ça, on a de vrais boutons poussoirs bien pratiques !

L’allumage

L’allumage se fait très facilement, on rentre quelques informations comme son âge, son poids etc. puis la montre se met à l’heure directement grâce aux satellites. Bien vu.

Ensuite, elle est parée pour enregistrer un parcours. Si le signal est trop faible, automatiquement, on peut basculer en mode intérieur, ce qui évite de consommer trop de batterie.

La ceinture cardio

Livrée avec la montre, elle est en textile tissé et élastique et incorpore les deux électrodes directement sur le tissu.
L’émetteur vient se fixer directement sur le tissu grâce à 2 pressions métalliques ce qui permet de le déconnecter après l’effort afin d’éviter toute décharge.

Elle est très agréable à porter. Elle est moins souple qu’elle en a l’air néanmoins, la partie venant en contact de la peau résiste un peu sur celle-ci, certainement l’adhérence des électrodes sur la peau avec la transpiration.
A l’effort, sa souplesse fait qu’elle ne glisse pas lorsqu’elle est bien attachée à la peau.

En comparaison du modèle plastique rigide que j’utilisais auparavant, celui fourni avec la , c’est nettement mieux. Ce dernier modèle avait constamment tendance à glisser ce qui était pénible et nécessitait des réajustements réguliers. De même la rigidité m’avait u départ provoqué des gênes sur le côté des côtes.

Au niveau signal, la sensibilité de la ceinture est impressionnante. Sans même mouiller les életrodes, elle est détectée et affiche un rythme cardiaque cohérent. A l’effort, je n’ai pas eu de souci et ai toujours obtenu des résultats pertinents.

La connectique

Est livré dans la boîte un câble propriétaire se terminant en une pince dotée de 4 connecteurs venant se fixer au dos de la montre sur des plots métalliques prévus pour ça.

Cela sert à synchroniser la montre avec l’ordinateur mais également à la recharger la montre.
Un transformateur secteur -> usb est d’ailleurs fourni également.

L’idée de la pince n’est pas mal mais je continue à penser que ce connecteur est une erreur de conception et un gros point négatif de ce produit, peut-être l’un des seuls d’ailleurs.  J’avais déjà ce même type de pince sur ma mais uniquement pour la recharge, la synchronisation se faisant alors par le module Usb ANT+. C’est impossible avec ce modèle. Dommage.

A quand la fin des câbles propriétaires sur les appareils électroniques ?!!?

La question que je me pose est pourquoi utiliser un câble propriétaire ? Quel intérêt ?
Quitte à donner un transformateur secteur -> usb, pourquoi ne pas recharger/synchroniser avec un câble mini ou micro usb comme tous les appareils photo, téléphones etc. d’aujourd’hui.

Devoir se balader avec ce câble spécifique quand on prend sa montre en week-end est une aberration alors qu’un simple câble usb -> mini usb commun au téléphone, à l’appareil photo, à l’ordinateur etc. pourrait suffire. Je ne comprends pas pourquoi ce choix a été fait. Très dommage !

De plus, autre point négatif induit par ce câble, la recharge se fait à chaque fois qu’on connecte la montre pour se synchroniser à l’ordinateur, les ports USB étant tous ou presque alimentés maintenant. On ne peut donc pas choisir quand recharger sa montre ou ne pas la recharger. Or, la durée de vie des batteries lithium-ion comme celle de la montre est grandement conditionnée par le respect des cycles de charge/décharge.

Moi qui suis cela de très près sur mes appareils électroniques, ça me fait mal de savoir que j' »abîme » un peu la batterie à chaque connexion de la montre, cette dernière étant obligatoire pour la synchro si on veut pouvoir visualiser son parcours ou ses stats de course en détail, ce que la plupart d’entre nous fait.

A l’usage sportif

Entrons dans le vif du sujet car c’est là qu’excelle cette montre. Un appui sur le bouton de menu, automatiquement, la montre repère les accessoires, ceinture, accéléromètre et se synchronise avec les satellites. La synchronisation est d’ailleurs très rapide, même en ville. En campagne, il suffit de 4 ou 5s pour attraper les signaux des satellites.

Ensuite, elle est prête à enregistrer. Start/Stop. C’est parti. Un appui sur le bouton menu permet de changer le mode d’affichage et de passer au monitoring cardiaque ou de revenir à l’heure toute simple. Très simple et efficace.

Quand on arrête l’enregistrement, rapidement, la montre propose de passer en mode veille. Intelligent.
D’ailleurs, l’autonomie m’a semblé atteindre les 8h annoncées et lues sur d’autres sites.

La mémoire des sorties est, quant à elle, très importante. Je ne l’ai pas encore saturée.

Pour la pratique de la course ou du vélo, on a sur le même écran le temps total, la distance totale et le temps au kilomètre ou la vitesse au kilomètre (bien pensé). C’est très autumnrock.be peut également basculer sur la fréquence cardiaque ou revenir toujours en mode enregistrement sur un mode « discret » ou seule l’heure est affichée.

Au niveau lecture de l’écran et malgré le souci de buée rencontré (voir plus bas), ce dernier est rétroéclairable blanc avec les chiffres en bleu/gris saturé. C’est très lumineux et parfaitement lisible.

A l’usage « casual »

Au poignet, la montre est sympathique et se fait oublier, étonnamment. Je l’ai beaucoup porté en mode détente et elle est toujours très bien passée, faisant un peu Ice Watch ou Casio G-Shock.

Je la trouve jolie et les chiffres ressortent bien ce qui est agréable. Encore une fois, face à la que j’avais et qui était très rigide, bien plus grosse et d’un gris peu attirant, celle-ci est clairement mieux.

La synchronisation avec l’ordinateur

Le système de synchronisation a été testé ici avec un Macbook Pro. Le transfert des données se fait via un plugin téléchargeable sur le site Garmin Connect.

La montre est reconnue, ce qui était parfois laborieux chez moi, et le transfert des sorties se fait. On les retrouve ensuite dans le dashboard Garmin qui est un excellent outil d’analyse. Un petit extrait du site est disponible ci-dessous.

On peut ensuite partager ces informations sur les réseaux sociaux, sur son blog etc.

Le gros plus du produit Garmin à mes yeux.

Les soucis que j’ai repérés

Malgré les améliorations ergonomiques apportées par Garmin par rapport à la par exemple, elle présente 3 défauts à mes yeux assez ennuyeux pour ce genre d’appareils et donc, de mon point de vue à améliorer :

Souci d’étanchéité ou de condensation

Lors de mes récentes sorties pluvieuses et froides (pluie forte, moins de 10°) la montre était couverte de buée (buée intérieure au verre), ce qui gênait très fortement la visibilité pendant l’effort.
Depuis, cette buée est présente rapidement pendant l’effort et ne disparait qu’après plusieurs heures à l’intérieur de mon appartement.

Etonnant et pour moi totalement anormal sur ce genre d’objet. Jamais sur aucune de mes précédentes montres Polar ni même sur ma Garmin je n’avais eu ce souci et quelque soit la météo, ayant couru et roulé par tous les temps, de ° à +35° par pluie, neige, soleil, boue, vent&#;

Un défaut à corriger.

Synchronisation laborieuse via le navigateur

La synchronisation via le navigateur est très laborieuse, la montre n’étant pas tout le temps reconnue sous Firefox et Mac OS. Néanmoins, une fois l’appareil reconnu, tout se passe sans souci.

Connecteur propriétaire alimenté

Comme vu dans l’article, le connecteur propriétaire est très ennuyeux et le fait qu’il recharge en plus la montre à chaque connexion est soûlant. Quand aura-t-on un connecteur usb standard sur ce genre d’appareil ?

Conclusion

Cette montre Garmin Forerunner est une bonne montre GPS, idéale pour la course à pied (ou le vélo si on ne cherche qu’un appareil de tracking a posteriori de la sortie).

On peut de plus facilement la porter au poignet dans la vie de tous les jours sans se faire mal au poignet ou se faire questionner par d’autres sur son usage.

Elle remplit très bien sa fonction première qui est le tracking GPS associé au monitoring cardiaque. Elle coûte € en version HRM, avec la ceinture cardiaque. Il est possible d’adjoindre à cet équipement un capteur podométrique.
Le suivi statistique en ligne est une tuerie et justifierait presque à lui seul l’achat de l’objet.

Il vous faut voir donc si les points problématiques à mes yeux sont de nature à vous éloigner de ce produit qui reste attractif en regard du rapport prix / performance offert.

Acheter la montre GPS GARMIN Forerunner sur Amazon


  • Map clash of clans
  • Steam teamviewer
  • Musique de level up final fantasy tactics
  • Onimusha 3 ps2
  • Boost navigateur google chrome modul
  • Des beaux images
  • Dead pool 2 1fichier
  • Dossier a aide financere fsl vendee
  • Classement des meilleur site de comme nt