Torrent9

..

Level de linux cest quoi

Telecharger level de linux cest quoi

Aide


Vous devez vous inscrire afin de télécharger
Veuillez créer un compte gratuitement sur Torrent9 pour accéder aux téléchargements illimités et au streaming !

L'interface graphique de Linux est relativement récente et a permis d'élargir le cercle des utilisateurs. Des outils de configuration graphique ont rendus plus faciles l'exploitation d'un système sous Linux. Toutefois, certaines tâches administratives (comme la configuration des serveurs ou la rédaction de script shell) requièrent la dextérité d'un expert en ligne de commande, et beaucoup d'afficionados ne jure que par le mode console

L'interface graphique de l'utilisateur (GUI pour Graphical User Interface) est constituée de trois niveaux (le serveur X, le gestionnaire de fenêtre et le bureau (qui est l'interface graphique proprement dîte)).

L'interface graphique de Linux:

L'interface graphique de Linux



Les niveaux d'éxécution de Linux

Linux est un système d'exploitation qui fonctionne en mode texte ou en mode graphique. Un serveur Linux peut très bien se passer d'interface graphique, tandis que le bureau d'une station de travail sous Linux sera bien plus ergonomique avec une interface graphique.

Le choix du démarrage du système Linux dans un mode ou dans l'autre s'effectue avec le fichier de configuration "/etc/inittab ", et consiste à choisir le niveau d'exécution.

Il existe différents niveaux d'exécution (run level ) de LINUX:
O ("halt" fermer le système)
1
(mono utilisateur)
2 (multi utilisateur sans réseau NFS)
3 (multi utilisateur avec réseau NFS)
4
5 (Interface graphique, xdm)
6 ("reboot")
L'architecture Client Serveur

L'interface graphique repose sur l'architecture "Clients / Serveur" avec au moins deux programmes, celui du serveur et celui du client. Le premier cleint du serveur X est le gestionnaire de fenêtres, les autres clients sont toutes les autres applications qui affichent quelque chose sur l'écran. Le modèle "Client / Serveur" fonctionne très bien en réseau . La séparation du programme serveur et du programme client permet d'avoir l'application cliente X installée sur une machine et d'avoir le serveur X installé sur une autre machine. Un seul exemplaire d'une application, installé sur un serveur, peut être utilisé par plusieurs stations.

En général, le serveur X fonctionne en local et les applications X qui ont l'autorisation d'utiliser le serveur X peuvent être exécutées .

L'interface graphique de Linux peut être affichée sur un ordinateur fonctionnant sous Windows NT, et le programme "Xwin32 " permet d'ouvrir une session Linux à partir d'un système Windows.

C'est le serveur X qui reçoit les saisies de l'utilisateur et qui les transmet à l'application concernée. Le serveur X est très proche du matériel et communique directement avec les périphériques. Le serveur X sert d'interface entre le matériel et le client X.

L'interface graphique de l'utilisateur (GUI pour Graphical User Interface) est constituée de trois niveaux:
  1. Le serveur X
  2. Le gestionnaire de fenêtre
  3. Le bureau (l'interface graphique)
Le serveur X Window

Les interfaces graphiques présentent une "vue" différente de celle des terminaux.

L'interface graphique de LINUX repose sur "X Window" qui a été développé par le M.I.T (Massachusetts Intitute of Technology). X Window est un système de fenêtrage qui fonctionne en mode " Clients-Serveurs". Le serveur X pilote l'affichage des fenêtres des clients X, et gère les données qui sont envoyées par le clavier et la souris. Les clients X sont des applications qui communiquent avec le serveur X. Les clients X peuvent tourner sur un autre ordinateur que le serveur X, c'est d'ailleurs l'un des intérêts majeur de cette architecture Clients-Serveur. Le client X identifie la localisation et
le nom du serveur X avec la variable d'environnement DISPLAY . Il faut que le serveur X soit configuré pour accepter de recevoir les requêtes distantes des clientx X (le mode d'emploi figure dans "Remote X APP mini-HOWTO").

X Window affiche les fenêtres avec un système de coordonnées qui place l'origine (0,0) dans le coin en haut à gauche. En fait le système de coordonées peut tenir également compte de la largeur et de la hauteur de la fenêtre (largeur*hauteur+abcisse+ordonnées). Les quatre coins de l'écran sont décrits comme suit:
(+0+0) (-0+0)

(+) ()
L'interface graphique de LINUX est issue de "X-Window" dont la version GNU s'appèle "Xfree86". XFree86 est la version "X Window" pour LINUX. Les bureaux GNOME et KDE sont compatibles avec XFree Le bureau CDE (Common Desktop Environnement) est l'environnement de travail commun à tous les systèmes UNIX commercialisés. Il existe un CDE pour LINUX, mais payant.

Le programme "startx" permet de lancer l'interface graphique depuis un terminal en mode texte. Le programme "startx" recherche les fichiers de configuration ".xinitrc" et ".xserverrc" qui peuvent se trouver soit dans le répertoire personnel de l'utilisateur ("$HOME"), soit dans le répertoire "/usr/X11R6/lib/X11". L'installation s'effectue avec "XF86Setup" et avec "/usr/X11R6/bin/XF86Config ". La plupart des programmes X utilisent des "fichiers ressources " pour leur configuration. Ce sont des fichiers textes qui renferment des commandes du type "*ressource=valeur". Dans le répertoire de base de l'utilisateur, il y a un fichier de ressources générales " .Xdefaults ".

Les applications X ont un "nom de classe" qui permet d'identifier chacune d'entre elles. Les programmes "X" sont stockés dans le répertoire "/usr/X11R6/bin". Les programmes GNOME et KDE sont stockés dans le répertoire "/usr/bin".

Quelques commandes sous X

Pour orienter les "sorties" d'une application X vers tel ordinateur:
display nom-machine:N°serveur.N°écran
Pour afficher l'heure sur l'ordinateur "dell" et son premier écran ("0"):
xclock -display dell:0
Pour démarrer l'interface graphique depuis le mode texte:
startx
Pour quitter "X Window":
CTRL + ALT + BACKSPACE
Pour lancer le programme "xclock" à pixels vers la droite et à pixels vers le bas:
xclock -geometry ++
xclock -geometry *++
Pour connaître le nom de classe d'une application:
Saisir à l'invite de commande:
"xprop | grep WM_CLASS"
Cliquer avec la souris sur une application ouverte sur le bureau
Regarder dans la fenêtre de la console le nom avec des majuscules
Les gestionnaires de fenêtres

Les gestionnaires de fenêtres ("wm" pour windows manager ) sont des programmes qui fonctionnent avec "X Window" et qui définissent la décoration des fenêtres. Le gestionnaire de fenêtre est une application X cliente parmi d'autres. Il existe de nombreux gestionnaire de fenêtres et certains sont particulièrement associés à une interface graphique.
  • AfterStep
  • olwm
  • ctwm
  • bowman
  • LessTifMVWM
  • fvwm
  • fvwm95
  • fvwm2
  • Window Maker
  • Enlightenment (Interface de GNOME)
  • Fvwm95 (Interface Another Level)
  • kwm (Interface de KDE)
  • mwm (Interface MOTIF)
  • sim-CDE
Les gestionnaire de fenêtres mettent à la disposition de l'utilisateur 6 consoles virtuelles auxquelles on accède en pressant les touches CTRL + ALT + F1 à F6 ; la combinaison CTRL + ALT + F7 permet de revenir à l'interface graphique.

Les gestionnaires de fenêtres proposent souvent des bureaux virtuels qui permettent d'agrandir l'espace disponible du bureau. Le nombre des bureaux virtuels dépend d'un paramètre du fichier de configuration du gestionnaire de fenêtres.

Les programmes d'ouverture de session

Les programmes d'ouverture de session se présente soit sous la forme d'une invite de connexion ("login") en mode texte, soit sous la forme d'une boite de dialogue en mode graphique. Les programmes d'ouverture de session permettent à l'utilisateur de s'authentifier (c'est à dire d'ouvrir son compte utilisateur: l'utilisateur se "loge", avec son nom, puis son mot de passe), et de lancer, soit un shell (en mode console avec le niveau d'éxécution N°3), soit l'interface graphique qui lui est associée (en mode graphique avec le niveau d'éxécution N°5).

Le fichier "/etc/inittab" définie le "niveau d'exécution" (run level) de LINUX au démarrage. Le niveau d'exécution correspond au mode de démarrage, N°3 pour un démarrage en mode terminal, et N°5 pour un démarrage en mode graphique. Le niveau 3 est le niveau par défaut (c'est la ligne "idinitdefault:" qui détermine quel sera le niveau d'éxécution au démarrage d'une nouvelle session).

Il existe plusieurs programmes d'ouverture de session ("dm" pour display manager):
  • xdm (pour X Window)
  • gdm (pour GNOME)
  • kdm (pour KDE)
Le fichier "/etc/X11/prefdm" contient un lien symbolique qui pointe vers le programme d'ouverture de session utilisé. Le fichier " /etc/X11/gdm/autumnrock.be " permet de personaliser le message d'acceuil de la boite de dialogue d'ouverture de session.
[Messages]
Welcome= %h ("%h" pour le nom de l'ordinateur)
Quelques commandes de configuration graphique en mode shell

Pour inverser les boutons de la souris:
xmodmap -e "pointer="
Pour désactiver l'économiseur d'écran:
xset s off
xset s on
Pour paramètrer le nombre de secondes du mode d'économie d'énergie (standby à , suspend à , off à secondes):
xset dpms
Pour changer le niveau d'exécution à 5 (le niveau qui correspond au lancement de l'interface graphique: le serveur X, le gestionnaire de fenêtre et le bureau):
init 5
Pour visualiser et modifier les paramètres de démarrage de LILO:
vi /etc/autumnrock.be
Les interfaces graphiques

En mode graphique, le programme d'ouverture de session propose de choisir le bureau qui sera l'environnement graphique de l'utilisateur (GUI pour Graphical User Interface). Les bureaux permettent de gérer l'apparence des fenêtres, et d'une manière générale l'apparence et le comportement de l'environnement de travail de l'utilisateur (comme la barre des tâches, les icônes et les menus des programmes, mais aussi le gestionnaire de fichiers, le navigateur, les signets, les outils de configuration, etc). Les bureaux constituent un ensemble de logiciels et de bibliothèques ("library") qui sont utilisables par d'autres programmes.
  • GNOME (GNU Network Object Model Environment)
  • KDE (K Desktop environment)

Le bureau permet d'organiser l'environnement personnel de l'utilisateur . Les interfaces graphiques peuvent être configurées et personnalisées à l'aide d'outils de configuration comme " Le Centre de Contrôle ". Un répertoire caché à l'intérieur du répertoire personnel de l'utilisateur conserve les préférences et les différents paramètres de l'utilisateur. La suppression de ce répertoire permet de revenir après un redémarrage aux règlages par défaut.

A l'intérieur des interfaces graphiques de GNOME et de KDE, il est possible de gérer plusieurs "bureaux" distincts (numérotés de 1 à 4, et accéssibles avec la combinaison de touche ALT + F1 à F4) afin de disposer d'un espace de travail plus important. Les fenêtres des programmes peuvent être ainsi réparties sur les différents bureaux afin d'améliorer leur lisibilité et leur accéssibilité. L'utilitaire "kpager" permet de gérer l'affichage des différents bureaux.

Les gestionnaires de fichiers (fm pour "file manager") sont des outils graphique de navigation à l'intérieur de l'arborescence du système de fichiers.
  • kfm (pour KDE)
  • gmc (pour GNOME, Graphical Midnight Commander)
  • mc (pour Midnight Commander sous console en mode texte, saisir "mc -c" pour ouvrir deux volets)

Le bureau de KDE

Le bureau de KDE dispose de nombreux outils:
  • Le gestionnaire de fichier ("kfm")
  • La suite bureautique "K Office"
Pour passer à l'environnement GNOME:
KDE /Red Hat /système /Desktop /Switching Tools /GNOME
Les avantages du bureau KDE
  • L'uniformité d'utilisation pour toutes les applications
  • L'esthétisme de Microsoft Windows
  • Les fenêtres de terminal ou consoles virtuelles
  • Le gestionnaire de mémoire virtuelle pour disposer de bureaux virtuels
  • Un lanceur rapide de programme
  • De nombreuses applications compatibles
  • Le gestionnaire de fichier Konqueror
  • L'éditeur de texte Kwrite
  • L'aide contextuel
  • Le glisser déposer
  • Internet

Le bureau de GNOME

Dans GNOME, une fenêtre hypertexte se présente dès le démarrage et permet de parcourrir les pages d'aide de LINUX.

Le bureau de GNOME présente différents outils de configuration et d'aide en ligne:
  • Le Panel
  • Le centre de contrôle
  • Le gestionnaire de fichier :GNU Midnight Commander ("gmc")
  • L'éditeur de texte ("gedit")
  • L'éditeur de fichier JPEG : Electric Eye ("ee")
  • Les page du "manuel"
  • Les pages "info"
  • Les documents GNOME au format "docbook"

Quelques procédures de configuration sous GNOME

Pour connaître les informations de configuration:
GNOME /Utilitaires/Information système/Moniteur système
Pour installer un paquetage (rpm) sous GNOME:
  1. Se placer dans l'interface GNOME (avec le pied)
  2. Bouton GNOME (avec un pied)
  3. Système
  4. GNORPM
  5. Sélectioinner un domaine dans le volet gauche
  6. Bouton Ajouter
  7. Sélectionner le paquetage dans le volet droit
  8. Bouton "Requête" de la barre d'outils (pour une explication)
  9. Bouton "Installer" de la barre d'outils
  10. Bouton "Ajouter"
  11. Sélectionner les fichiers
  12. Bouton "Ajouter"
  13. bouton Fermer
Pour configurer l'imprimante avec l'interface GNOME:
  1. Se placer dans l'interface GNOME (avec le pied)
  2. Bouton GNOME (avec un pied)
  3. Système
  4. control Panel
  5. Printer
  6. Port : /dev/lp0
  7. Spooler: /var/spool/lpd/nom de l'imprimante
La commande "lpr" est la commande pour imprimer. Il peut avoir plusieurs noms d'imprimantes pour le même périphérique, mais ils doivent être séparés par le caractère de la barre verticale.

Pour passer à l'environnement KDE:
GNOME /Système /Desktop /Switching Tools /KDE





  • Je ne trouve pas mes s mozilla firefox
  • Turbo v rog
  • Cendrillon avec brandy en
  • Better animations 1.7.10
  • Ement application pole emplois
  • Le document sur 4 mois ma pension dinvalidite
  • Mettre des jeux sur ps3 jailbreak hfw
  • Mon fils a disparu