Torrent9

..

Le regne de sang acheter

Telecharger le regne de sang acheter

Aide


Vous devez vous inscrire afin de télécharger
Veuillez créer un compte gratuitement sur Torrent9 pour accéder aux téléchargements illimités et au streaming !

L'hiver vient, mais George R. R. Martin a prévu le coup : pour réchauffer les chaumières, il lance Feu et Sang : les origines du Trône de fer, prequel à Game of Thrones paru mardi en Amérique et ce mercredi en France. Succès planétaire oblige, le texte a été gardé secret dans le monde entier jusqu'au dernier moment afin de ne pas gâcher la surprise des fans. N'ayez crainte, nous ne la gâcherons pas non plus dans cette critique ! Mais, lecteurs de la première heure, nous avons dévoré les  pages de l'œuvre afin de vous livrer au plus vite notre ressenti et quelques éléments d'évaluation.

Épopée dynastique étalée sur deux volumes (le deuxième ne devrait paraître qu'après la fin de Game of Thrones et l'ensemble sera divisé en quatre tomes pour la version française éditée par Pygmalion), Feu et Sang retrace la conquête et le règne de la maison Targaryen sur les terres fictives de Westeros. À travers onze chroniques historiques, George R. R. Martin nous dépeint la destinée des sept premiers rois Targaryen, l'arrivée des Dragons sous Aegon Ier et leur disparition dans un sombre conflit de succession. Guerres civiles, massacres et trahisons en tout genre ponctuent bien entendu cet ouvrage truffé d'anecdotes intéressantes et de personnages hauts en couleur.

L'auteur du Trône de fer, qui voulait lancer ce projet depuis longtemps, s'y réfère avec humour sous le nom de GRRMarillion. Et il semble effectivement avoir été pensé à l'aune du Silmarillion de J. R. R. Tolkien. Mais – on est chez Martin ! – un Silmarillion moins poétique que pragmatique, moins lyrique que pédagogique. « C'est écrit dans le style d'un manuel d'histoire », explique-t-il dans une récente interview américaine. « Je ne veux pas induire les gens en erreur en leur faisant croire qu'ils ont un roman traditionnel. C'est une histoire de générations, cela remonte à  ans, il y a un grand nombre de personnages qui naissent, grandissent et meurent, et qui sont remplacés par leurs enfants. » Divisé en plusieurs parties, le livre aborde les périodes de guerre comme celles de paix et donne des indices sur la probable fin de la série. « Certains sont vraiment importants, mais je ne vais pas les signaler », confirme George R. R. Martin. Les lecteurs devront les trouver et déterminer s'il s'agit de véritables indices ou de fausses pistes. »

L'ancêtre de Samwell Tarly et la malédiction d'Harrenhal

Feu et Sang se lit d'une traite. L'écriture simple et limpide de George R. R. Martin, mêlée à la très bonne traduction de Patrick Marcel, embarque rapidement le lecteur. L'écrivain, qui s'adresse avant tout à ses fans, revient sur de nombreux détails et expose avec clarté l'histoire de son univers. Le premier chapitre raconte comment Aegon le Conquérant met le pays en coupe réglée avec ses deux sœurs et les trois dragons familiaux. On découvre la création du Trône de fer, mais aussi de Port-Réal, de la Garde royale et du fameux Donjon rouge. La malédiction d'Harrenhal est expliquée ainsi que les origines glorieuses de l'ancêtre de Samwell Tarly. Les amoureux d'Oberyn Martell, alias la Vipère rouge, comprendront pourquoi Dorne suscite respect et crainte. Et l'on en apprend beaucoup plus sur Torrhen Stark, le seul roi du Nord à avoir ployé le genou devant un Targaryen.

En bref, les amoureux de la franchise seront aux anges et apprécieront la diversité des récits et des personnages ainsi que les références aux familles de nos héros préférés. À l'inverse, ceux qui ne sont pas assidus à Game of Thrones auront du mal à comprendre l'intérêt de ce livre très factuel qui comporte assez peu de dialogues ou de rebondissements majeurs. Du moins, dans cette version française qui ne correspond qu'à la moitié environ du tome anglo-saxon. On regrette justement l'amputation du passage le plus intéressant qui devait raconter la pire guerre civile des Sept Couronnes (nommée la danse des Dragons) : il faudra attendre le mois de mai et la parution de la deuxième partie de Feu et Sang pour connaître les tenants et aboutissants de cette période peu connue qui serait parfaite pour un spin-off. Les 75 illustrations de l'artiste Doug Wheatley prévues dans la version originale seront quant à elles publiées dans une intégrale VF en Mais la patience est une qualité que les fans de George R. R. Martin ont appris à cultiver

Extrait
Un mythe répandu, souvent entendu chez les ignorants, prétend qu'Aegon Targaryen n'avait jamais posé le pied en Westeros avant le jour où il prit la mer pour le conquérir, mais cela ne peut être la vérité. Des années avant cet embarquement, on avait sculpté et décoré la Table peinte sur l'ordre de lord Aegon : une massive dalle de bois, de quelque cinquante pieds de long, taillée selon les contours de Westeros, et peinte pour exposer tous les fleuves et les forêts, les villes et les châteaux des Sept Couronnes. Clairement, l'intérêt d'Aegon pour Westeros précédait largement les événements qui le conduisirent à la guerre. De même, il existe des relations fiables de visites par Aegon et sa sœur Visenya dans leur jeunesse à la citadelle de Villevieille, et de chasse au faucon à La Treille, comme invitées de lord Redwyne. Il se peut qu'il ait également visité Port-Lannis ; les témoignages divergent.
Le Westeros de la jeunesse d'Aegon se divisait en sept royaumes querelleurs et il n'y a guère eu de temps où deux ou trois de ces royaumes n'étaient pas en guerre les uns contre les autres. Le Nord, vaste, froid et rocailleux, était dominé par les Stark de Winterfell. Dans les déserts de Dorne, les princes Martell tenaient les rênes. Les Terres de l'Ouest, riches en or, étaient gouvernées par les Lannister de Castral Roc, le fertile Conflans par les Jardiniers de Hautjardin. Le Val, les Doigts et les montagnes de la Lune appartenaient à la maison Arryn… mais les rois les plus belliqueux à l'époque d'Aegon étaient ceux dont les royaumes s'étendaient le plus près de Peyedragon, Harren le Noir et Argila l'Arrogant.

Feux et sang : les origines du Trône de fer, de George R. R. Martin, éditions Pygmalion, traduit par Patrick Marcel,  pages, 21,90 euros.

Vous devez renseigner un pseudo avant de pouvoir commenter un article.

Erreur lors de la sauvegarde du brouillon.


  • Ourgirl saison 1
  • Le film les animaux fantastiques en fracais
  • Album zaz 1fichier
  • Ement le monde de narnia et lodyssee
  • Des musique sur youtube avec son portable
  • Jump julia michaels lyrics musique
  • One kiss film