Torrent9

..

Battleblock theater pc ement

Telecharger battleblock theater pc ement

Aide


Vous devez vous inscrire afin de télécharger
Veuillez créer un compte gratuitement sur Torrent9 pour accéder aux téléchargements illimités et au streaming !

Sur un air connu

Après s’être enfilé une cinématique d’intro aussi farfelue que joliment animée, quiconque mettra ses mains sur BattleBlock Theater aura d’abord le sentiment d’être un peu largué. Des personnages idiots dont le bateau échoue sur les côtes d’une ile mystérieuse gouvernée par des chats, une prison dont il faudra s’enfuir en participant à des représentations théâtrales mortelles, un chapeau étrange, des gemmes et des pelotes de laine : aucun doute, l’équipe de The Behemoth y va à fond. Un mic-mac indescriptible qui servira de toile de fond à un gameplay finalement tout à fait classique. Ca n’est pas qu’on se foute royalement du scénario, mais presque : BattleBlock Theater est un jeu de puzzle plate-forme en 2D, et c’est à peu près tout ce qu’il est important de savoir. Le reste n’est qu’un prétexte pour permettre au narrateur de laisser libre cours à ses bavardages délirants, dont on pourra d’ailleurs réduire la fréquence dans les options si d’aventure il devient trop gonflant.

Just run like you have diarrhea

D’une manière générale, avoir la meilleure note dans chaque niveau oblige non seulement à collecter tous les objets, mais aussi à le faire en un temps record. Ceux qui ont le scoring dans la peau auront donc de quoi creuser, surtout que les items récupérés serviront à débloquer de nouvelles armes dans la boutique (ventilateur, boule de feu, grenades) et à libérer des prisonniers de l’infâme prison. Après tout, si l’on en croit le scénario, on est principalement là pour ça. Chaque prisonnier est de fait un personnage jouable avec une nouvelle tronche, la plupart du temps hilarante, que l’on pourra choisir comme avatar. Les différences de forme de tête ou de visage n’auront cependant qu’une incidence cosmétique. Les prisonniers ont tous les mêmes capacités : sauter, frapper, et pousser/ramasser des objets. On ne peut pas faire plus simple, ce qui ne va pas empêcher les développeurs de nous faire perdre notre sang froid, bien sûr, avec un challenge qui crispe les doigts sur la manette.

You’re doing it wrong. Do it right!

On meurt, (très) souvent, rôti, découpé, aplati, ou explosé façon puzzle. Mais comme dans Super Meat Boy, auquel il est difficile de ne pas penser, le sentiment de progression est réel et la sensation d’apprendre de ses erreurs est permanente. On s'améliore au fil des épreuves et on perfectionne ses techniques. Pour finalement sortir un saut de beau gosse ou une manoeuvre bling bling dont on ne s'imaginait même pas capable en débutant l'acte 1. Il faudra toutefois s'armer de patience, de courage, et remettre 50 fois son cadavre sur le checkpoint avant de pouvoir obtenir un A++ dans chaque niveau. Pour enfin tester, soyons fou, le mode de jeu Insane où la mort fait désormais recommencer le niveau à zéro. Pour les joueurs et joueuses à sang très froid, et personne d'autre, évidemment.

Les chats c’est rien que des branleurs

Sans surprise, BattleBlock Theater propose un mode multijoueur assez copieux. Le coopératif permet de (re)faire la campagne à plusieurs en local ou en ligne. On se propulse, on s’aide à monter sur les plates-formes, on cogite à plusieurs et le challenge se redessine discrètement pour s’adapter à la multiplication des personnages. De quoi taper le high score en groupe dans la joie et la bonne humeur, avec ce que cela sous-entend de coups foireux, d’avatar qui se gênent, de “je te jure j’ai pas fait exprès”. On regrettera au passage des caméras pas toujours idéales, surtout quand les joueurs décident de ne pas aller du même côté. Gênant. BattleBlock Theater embarque également des modes compétitifs, pour le coup assez peu convaincants. Si l’on apprécie sa grande générosité avec une foultitude de variantes des mécaniques de base qui font s’affronter les joueurs pour le contrôle d’un ballon, pour amasser le plus d’or sur la carte, ou encore repeindre le décor en marchant sur les blocs (coucou Mario Party), c’est la pagaille complète à l’écran et pas forcément dans le bon sens.

BattleBlock Theater fait donc tout ce qu'il faut, comme il faut. Le jeu est mignon, coloré, très joliment animé, avec cette patte inimitable propre au studio. Bien sûr, difficile de ne pas penser - un peu - à Blocks That Matter et ses blocs eux aussi tout chous. La nouvelle production de The Behemoth a en tout cas incontestablement une personnalité, et surtout un ton, évidemment complètement loufoque. Plus non-sensique que celui de Castle Crashers mais tout aussi irrévérencieux (on y parle toujours de diarrhée, l’honneur est sauf), l'humour de BattleBlock Theater témoigne lui aussi du soin apporté à cette mini superproduction. Cinématiques débilissimes, narrateur timbré, les dialogues idiots fusent et font majoritairement sourire. Parfois un peu moins, mais c’est la loi du genre. Le meilleur restant quand même ces réparties cyniques qui viennent nous titiller après une nouvelle mort idiote ou un saut foiré. Ajoutez à ça des musiques géniales et des bruitages rigolos eux aussi, et on conviendra que l’on tient là un très bon cru.

Vidéo Gamekult

Beta - Starts February 28th

Les Plus

  • Exigeant et addictif
  • Le coop
  • Une tonne de contenu
  • Mignon et bien animé
  • Les musiques

Les Moins

  • Les combats moisis
  • Quelques soucis de caméra en coop
  • Le multi compétitif peu convaincant
  • L&#;humour qui tombe parfois un peu à plat

Verdict Xbox Live Arcade

Entre jeu de plate-forme % dextérité et puzzle game pervers, BattleBlock Theater est la nouvelle bonne surprise des plates-formes de téléchargement. En développement depuis ce qui paraît être plusieurs siècles, le nouveau jeu de The Behemoth ne déçoit pas et semble même mettre la barre un peu plus haut que Castle Crashers. Plus exigeant mais tout aussi fun, BattleBlock Theater est de ces plaisirs masochistes que seul le jeu vidéo peut nous offrir. Aussi prenant seul qu'en mode coopératif, le jeu est moins convaincant sur le terrain du compétitif, avec des modes qui fleurent un peu le remplissage et une gestion des combats peu intéressante. Quand on voit la quantité de contenu disponible et la présence d'un éditeur de niveaux, on se dit en tout cas que BattleBlock Theater a de quoi durer et s'imposer comme un incontournable en coop, que ce soit sur Xbox Live Arcade ou sur les plates-formes concurrentes, sur lesquelles il arrivera un jour, à n’en pas douter.

Notre comparateur de prix
Collectionnez-les tous

Le possèdent : ()

Le souhaitent : (7)


  • Lechappee saison 2
  • American gods s02e01 streami g
  • Exemple de cv etudiant sans experience professionnelle word a
  • Fortnite version 1.30 pas dans mes ps4
  • Driver camera at home
  • Atlas anatomie humaine 6eme edition netter pdf